A Propos

CELINE & CHARLENE

« Si tu es là, c’est que l’on va faire un petit bout de route 2.0 ensemble, alors on te propose d’en apprendre plus sur nous, le pourquoi et le comment on en est arriver là, à tout quitter pour réaliser ensemble un tour du monde et changer de vie. »

La rencontre

Une soirée dans un bar, une nuit un peu trop alcoolisée. Blackout cérébral. Un numéro de téléphone retrouvé au fond d’une poche au petit matin, quelques sms échangés, une demande d’ajout Facebook, (pas très original jusque là…) et deux points communs déjà : un métier, infirmières / une passion, le voyage (à en croire l’exotisme de nos murs de chez Zuckerberg). Pour en savoir plus, il fallait que l’on se revoit !

On s’est donc retrouvées un mois plus tard sur une terrasse ensoleillée, à se raconter nos vies, et bien sûr à échanger des heures sur cette addiction commune, le voyage. Charmées, presque désorientées d’avoir en face de soi cet autre, en adéquation totale avec l’image que l’on se faisait de la partenaire idéale…

Quelques semaines plus tard on décidait de suivre la même route, main dans la main.

La désillusion

Après 3 semaines de bonheur et d’insouciance, le couperet est tombé. Céline se voyait offrir le poste de ces rêves à l’autre bout du monde, en Guyane… La gorge serrée on s’est dit au revoir en se promettant de se retrouver là bas d’ici quelques mois. Oui mais voilà, ce paradis vert, c’était son rêve à elle, pas celui de Charlène qui après avoir pris du recul, a finalement préféré prendre un autre chemin, le sien. Après un voyage d’un mois en solo en Thaïlande, sa décision était prise, elle referait son sac 3 mois seulement après son retour pour entamer un périple d’un an sur les routes australiennes…

Telle une huître à son rocher

Céline avait rêvé de ce job, être infirmière et exercer en Amazonie était surement le projet le plus dingue qu’elle avait réalisé jusqu’ici mais tu sais ce qu’on dit « Un seul être vous manque et tout est dépeuplé »…
Démission, déménagement, démarches administratives en urgence…
L’Australie… Oui, elle serait aussi de ce voyage…

Les retrouvailles

Paris. Départ, J-1 , pari tenu. 6 longs mois se sont écoulés depuis notre séparation, se redécouvrir, presque intimidées, le long de la Seine et dans les ruelles du vieux Paris.
Le lendemain c’est sur le quai de la gare que l’on s’est retrouvées cette fois, l’aéroport en ligne de mire.
Paris / Adélaïde. 24h plus tard, nos sacs sur le dos, on posait notre premier pied sur ce sol australien si prometteur.

Histoire d’un imprévu

Alors que l’on prenait un plaisir fou à découvrir Adélaide, première destination de notre périple en Australie, à scruter les annonces de ventes de véhicules pour entamer notre road trip et à découvrir les rouages de notre nouveau pays d’adoption, c’est avec le plus grand désarroi que l’on a constaté rapidement qu’on ne se connaissait pas, pas assez, plus assez… Ces 6 mois passés l’une sans l’autre avait peut être eu raison de notre histoire. Ce qu’il s’est passé ensuite? On a préféré se séparer au bout de 3 jours d’aventure… Après de longues discussions, on a opté pour un pari plutôt risqué, vivre cette aventure, ensemble malgré tout, coûte que coûte, la naissance d’une « amitié »…

Sur la route…

Que dire de ces 10 mois de road trip? Un kiffe total. Se réveiller chaque jour ou presque dans un lieu différent, souvent spectaculaire, ne pas savoir de quoi demain sera fait, juste profiter du moment présent. Faire de nouvelles expériences, se dépasser, se découvrir plus aventureuses et débrouillardes qu’on ne l’avait imaginé jusque là. On se construit des souvenirs. Inoubliables, hors du commun.
La cohésion au sein de notre duo était parfaite, si bien que l’on a décidé de continuer de voyager ensemble avec le reste de nos économies… Singapour, Thaïlande, Laos, Cambodge. Plus un sou en poche, on a alors dû se résoudre à rentrer en France.

Inséparables!

Afin de faire des économies on a choisi de s’installer ensemble pour minimiser les frais. Coloc’… Forcées de constater qu’on était devenues totalement inséparables et qu’on ne pouvait envisager un projet qu’ensemble, on a finalement décidé de donner un « nouvel élan » à notre histoire. Comme un air de déjà vu…
Hey!? Tu reprends ma main?

Objectif tour du monde

A notre retour, on a très vite retrouvé un boulot, un appart, la routine quoi. Le schéma à suivre était simple du moins sur le papier.
1- Rembourser nos prêts bancaires
2- Faire assez d’économies pour repartir un an en WHV en Nouvelle Zélande.
On s’était donné un an, ça nous a pris 6 mois de plus. Devenues de vraies expertes en la manière de vivre au moindre coût, on s’est vite rendu compte qu’en économisant 1 an de plus on pourrait non seulement profiter de ce WHV, mais en plus l’intégrer dans un tour du monde de 2 ans et réaliser ainsi un Rêve de gosse, oui oui avec un grand « R ». Le plus difficile c’était TENIR !
Un an de plus dans cette routine exaspérante (le truc pour rassembler une grosse somme d’argent rapidement c’est qu’il faut faire beaucoup de concessions et ça commence par les sorties et les extras, tu sais ces trucs là, qui te permettent de décompresser et de sortir du métro boulot dodo…).
Un an de plus dans nos boulots respectifs pas forcément très épanouissants.
Un an de plus dans notre zone de confort devenue parfaitement inconfortable. SoS nos vies manquent cruellement de piment…
A celui qui oserait une fois de plus nous dire qu’on a de la chance de faire ce tour du monde :
de la chance!? NON! de la Vo-Lon-Té!!

Un tournant dans nos vies

Au fil des préparatifs ce tour du monde est devenu plus qu’un simple break supplémentaire dans nos vies… On sait aujourd’hui que notre existence ne peut se résoudre à une vie routinière et insipide. Besoin de vivre, 5 frissons seconde, encore, toujours. On a donc décidé de profiter de ce long périple pour changer notre mode de vie, repenser nos vies professionnels, et de s’expatrier définitivement par la suite… Où? Comment? Chaque chose en son temps! Sur la route, on gardera les yeux grands ouverts sur les opportunités que peut nous offrir la vie.
Pour la première fois, on ignore totalement de quoi sera fait Demain… Angoissant?! Furieusement excitant, non?

« Personne ne peut revenir en arrière et prendre un nouveau départ, mais n’importe qui peut commencer dès aujourd’hui à construire une nouvelle fin. »
Maria Robinson

Allé en haut
Partages