Cher Journal, On a testé...

Trek avec les éléphants dans la jungle du Mondolkiri

Si on s’est aventurées à Sen Monorom dans la région reculée du Mondolkiri, c’est qu’on avait une idée derrière la tête… On avait passé pas mal de temps sur le web à chercher une association oeuvrant pour la sauvegarde des éléphants qui nous permettrait de nous approcher au plus près de l’animal, une démarche touristique certes mais qu’on voulait avant tout responsable! On a ainsi passé 2 jours et une nuit dans la jungle cambodgienne… Des éléphants, une nuit en hamac agitée, un trek, une belle rencontre avec une famille Bunong…
Allez, prépare toi un thé, on va tout te raconter! Et qui sait… Ca pourrait peut être te donner des idées!?

Deux jours de trek avec les éléphants dans le Mondolkiri.

Après une longue journée de bus, c’est à la tombée de la nuit que l’on posait nos sacs à dos dans un des charmants bungalows en bois du Tree Lodge. Le nôtre disposait de l’eau chaude (10$ la nuit), un luxe auquel on a eu rarement droit au Cambodge…
Le premier jour, on a trainé nos semelles dans le village et on s’est vite rendu compte qu’ici les associations prônant un tourisme responsable menaient une véritable guerre… les unes contres les autres… Chacune dénigrant et remettant en cause l’activité de l’autre… Difficile alors de se faire sa propre opinion sans en choisir une, presque au hasard…
On a opté pour Mondulkiri Project pour deux raisons! Mr Tree (le gérant de notre lodge sans prétention) était l’homme à l’origine de ce projet et on avait bien accroché avec lui et sa petite famille, de plus il était bien mois agressif que les autres porteurs de projets qu’on avait rencontré jusque là! On partirait donc pour deux jours de trek dans la jungle dès le lendemain. Gaël et Mel deux français accompagnés de Cynthia une mexicaine, rencontrés le soir même, alors que nous étions enfermées sur la terrasse… (Encore merci les gars de nous avoir sorti de là! ^^), acceptaient de se joindre à nous pour ce périple!
On dégustait notre premier barbecue khmer avec le plus grand des plaisirs avant de retrouver notre bungalow, pour une dernière nuit de repos avant d’entamer ce trek qu’on attendait avec une rare impatience!

Jour 1 : Rencontre avec les éléphants du Mondolkiri

On a testé : 2 jours de trek avec les éléphants dans la jungle cambodgienne

Après un petit déj express, nous voilà en route, sur les chemins accidentés du Mondolkiri, les cheveux au vent, à l’arrière du pick up de Mr Tree, des sacs de bananes en guise de repose tête… Un début d’aventure épique… Comme on les aime!
Une demi heure plus tard, le 4×4 s’arrête, on décharge les bananes et on s’installe dans une cabane en bois où Mr Tree nous parle pendant plus d’une heure des différents combats qu’il mène dans la région. Préservation de la forêt primaire, aide aux communautés Bunongs et bien sûr protection des éléphants. En ce qui concerne ces derniers, Mr Tree rachète des éléphants victimes de violences et de mauvais traitements (conséquence directe d’un tourisme irraisonné) directement à leur propriétaire, pour leur offrir une nouvelle vie, libre et sereine en pleine nature.

Aussi passionné soit il, les dernières minutes de discours de Mr Tree nous ont semblé une éternité, nous n’avions qu’une hâte, aller à la rencontre des éléphants!
Vers 10h, on s’enfonçait enfin dans la jungle où très vite nous étions rejoints par Princesse et Sophie, les deux éléphants prises en charge par Mondulkiri Project. Si la rencontre était plutôt timide les premières minutes ( il faut avouer qu’on ne se retrouve pas face à un mammifère de cette taille, qui plus est en liberté, très souvent), on a profité de chaque suivante, ballotées entre émerveillement et curiosité.
Midi approchant, on offrait les bananes, chargées dans le pick up quelques heures plus tôt, aux deux éléphants, la magie opérait une fois de plus…
On a consacré tout notre après midi aux animaux, qu’on a retrouvé après une courte randonnée dans la forêt. On a rejoint Princess et Sophie, dans la rivière glaciale où elle prenait leur bain. Freinées quelques minutes par la température de l’eau, on a très vite réalisé la chance qu’on avait, d’être là, en pleine forêt cambodgienne et d’avoir cette opportunité inouïe de pouvoir donner un bain à un éléphant!!

Même si la liberté des éléphants n’est que partielle puisqu’ils ont chacun un cornac pour maître qui les aiguilles une bonne partie de la journée, comme à l’heure du bain par exemple, il est vrai que nous n’avons observé aucun acte violent à leur égard. Le cornac ne se fait obéir qu’au son de sa voix. De plus, comme prévu, à aucun moment il n’a été question de monter sur le dos où même sur la tête des animaux.

INFOS :
– Si comme nous tu optes pour une excursion de 2 jours, tu ne passeras qu’une journée avec les éléphants la deuxième étant uniquement consacrée à la rando dans la jungle du Mondolkiri.
– Si tu ne souhaites que partager un moment avec les éléphants ou que tu n’aimes pas marcher, il est préférable de choisir une excursion à la journée.

On a passé une très agréable journée mais quelques unes de nos questions restent encore aujourd’hui en suspens…
Les éléphants sont ils vraiment heureux dans ce contexte certes responsable mais tout de même touristique?
Sans cette activité touristique auraient ils accès à cette partielle liberté (Puisqu’elle a un coût, celle du rachat de l’éléphant à ses bourreaux…)
Pourrait on imaginer d’autres solutions pour sauver les éléphants de la domestication à des fins touristiques?
Tant qu’il y aura une demande, il y aura une offre… A bon entendeur…

Journée avec les éléphants dans le Mondolkiri au CambodgeJournée avec les éléphants dans le Mondolkiri au CambodgeJournée avec les éléphants dans le Mondolkiri au CambodgeJournée avec les éléphants dans le Mondolkiri au CambodgeJournée avec les éléphants dans le Mondolkiri au CambodgeJournée avec les éléphants dans le Mondolkiri au CambodgeJournée avec les éléphants dans le Mondolkiri au Cambodge

Une nuit dans la jungle du Mondolkiri…

On a testé : 2 jours de trek avec les éléphants dans la jungle cambodgienne

En fin d’après midi on retrouvait le lodge de fortune où nous allions passer la nuit. Préparation du repas avec Duong (notre guide Bunong pour le trek du lendemain) et sa famille qui nous ont rejoint pour la soirée, installation des hamacs… Au coucher du soleil on se retrouve tous pour un repas, placé sous le signe de la bonne humeur et du partage. Alors que Duong essaie de nous achever à coup de « Jing Moy Finit » (cul sec) en nous proposant d’ouvrir une deuxième bouteille d’alcool de riz alors que l’on vient d’en descendre 1,5l en moins d’une heure, on fini finalement par aller se coucher pour être en forme le lendemain pour ce trek que Mr Tree nous avait promis « Very Very Hard »…
Que dire de cette nuit en hamac dans la jungle? GLACIALE, INTERMINABLE, DOULOUREUSE… Une « belle » expérience de plus à notre actif quoi…

Un voyageur averti en vaut deux, non?
Si tu es tenté par ces 2 jours dans le jungle avec Mondulkiri Project, amène des vêtements chauds, ou un sac de couchage, ou… les deux!! Parce que même si les couvertures sont fournies, elles ne suffisent pas, à elles seules, à t’épargner de cette bourrasque nocturne givrante…

Nuit dans la jungle au CambodgeNuit dans la jungle au CambodgeNuit dans la jungle au CambodgeNuit dans la jungle au CambodgeNuit dans la jungle au CambodgeNuit dans la jungle au Cambodge

Jour 2 : Trek dans la jungle du Mondolkiri

On a testé : 2 jours de trek avec les éléphants dans la jungle cambodgienne

Lors de notre WHV en Australie on est devenues totalement accro au trekking alors qu’on aimait pas franchement marcher auparavant… les paysages australiens, plus impressionnants les uns que les autres avait fini par nous convaincre qu’on a rien sans rien et que les choses sont encore plus belles lorsqu’elles demandent quelques efforts…

Dans le Mondolkiri, on a malheureusement renoué avec nos vieux démons… On a bien cru qu’on allait pas voir le bout de ces 18 kilomètres dans la forêt… Pendant ce trek, on a aimé traverser ces rivières plutôt agitées, manger au pied de cette immense cascade et écouter les enseignements de Duong sur la faune et surtout le flore de la région… Pour le reste…
On a surtout constaté que Mr Tree ne nous avait pas menti lorsqu’il nous avait parlé, la veille, de la déforestation de la région… On a marcher des heures dans un paysage parfois complètement dévasté sans autre réel objectif que de ramener Duong à Putang, son village où, une fois arrivés à destination, on s’est senti plutôt mal alaise, heureusement nous avons pu compter sur les enfants et les animaux du village pour détendre l’atmosphère!

Aujourd’hui, avec un peu de recul sur notre expérience, on réalise que même si ce trek dans la jungle du Mondolkiri nous a plutôt déçu dans un premier temps, on a eu l’opportunité de toucher du doigt une vérité, et de réaliser l’ampleur de la déforestation qui dévaste chaque jour un peu plus notre belle planète…

Trek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le MondolkiriTrek dans le Mondolkiri

TARIF

On a payé 70 $US par personne pour 2 jours.
Hausse des tarifs en 2017 : 80$US par personne
Repas, boissons, transport, guide et nuit inclus.

Comment y aller / réserver

Mondulkiri Project
Sen Monorom City, Mondulkiri Province, Kingdom of Cambodia.
Phone Mr Tree: +855 (0) 97 723 4177
Email: treeslodge@gmail.com

Retrouve toutes nos aventures au Cambodge

Allé en haut
Partages