Argentine

OCTOBRE 2017 l BUDGET, ITINERAIRE & RECIT

Voir notre itinéraire

Notre voyage en Argentine…

C’est dingue comme le temps file depuis que l’on a quitté l’hexagone… Il est déjà temps pour nous de mettre un terme à notre périple en Amérique du Sud et donc de tout te raconter de notre dernière destination sur le continent, l’Argentine…
Pour te (re)mettre dans le contexte de notre voyage, on est entrées et sorties d’Argentine à plusieurs reprises puisqu’on avait décidé de rejoindre Ushuaia tout en visitant sur notre chemin, tous les lieux qui nous paraissaient incontournables, qu’ils soient en territoire argentin ou chilien… Et des lieux incontournables en Argentine, tu peux nous croire, il y en a à la pelle… Ushuaia, Iguaçu, Perito Moreno… Il y a quelques mois encore on imaginait ce à quoi ressemblerait notre découverte de ses destinations mythiques, aujourd’hui on a le sourire aux lèvres et les yeux pétillants rien qu’en y repensant…
 Allez, on te raconte…

En vidéo

Argentine

[NOUVELLE VIDEO]
Tu te souviens!?
Il y a quelques mois on découvrait pour la première fois l'ARGENTINE… En quelques semaines, il nous était juste impossible de tout voir, de tout visiter…
Etablir notre itinéraire s'est avéré plutôt simple, il nous suffisait de tracer la route en direction des régions argentines qui nous faisaient jusqu'à là tant rêver…
De la Patagonie aux chutes d'Iguacu, on a pris une claque MONUMENTALE!!
Récit, infos, budget, bons plans… Comme d'hab', on partagera tout ça sur le blog d'ici quelques jours…
Et d'ici là, on attend ton retour sur cette nouvelle vidéo!!! C'est important pour nous de savoir si tu l'as aimé ou non mais surtout de savoir pourquoi… Parce qu'on essaie d'écouter chacun de tes conseils et d'analyser chacune de tes critiques pout tenter de faire mieux à chaque nouvelle vidéo… D'ailleurs à ce propos… Tu nous reprochais que nos vidéos soient trop courtes, alors cette fois et ben… On a fait plus long 😉

Bonne journée!! Nous on va se coucher, demain on a des tonnes de kiwis à aller ramasser…
(Actuellement à Papamoa Beach en Nouvelle Zélande où on travaille depuis quelques semaines dans le kiwi histoire de remettre quelques sous dans nos poches bien vides… Promis on reprend la route très bientôt… )

Filmé avec Go Pro Hero 3 Black Edition / Sony HX50V
Monté avec Final Cut Pro X
Musique : Wayne Sharpe / John K Sands : Beginnings

Ah et une dernière chose… Si tu penses que cette vidéo pourrait donner envie à un de tes potes ou à un membre de ta famille de faire son sac à dos à son tour… N'hésite pas à partager 😉
Avec Céline Donzel et Charlène Zybala

Publiée par Cher journal sur lundi 2 avril 2018

Le budget de notre voyage en Argentine

Détail du budget (en ARS) 1€ = 20,65ARS

Transport 9491ARS
Hébergement 9540ARS
Vie quotidienne (Alimentation + hygiène + frais bancaires) 11165ARS
Visites + Activités 9950ARS

UN MOIS EN ARGENTINE, NOTRE ITINÉRAIRE DÉTAILLÉ

Et rien que pour toi, on y a glissé tout plein d’infos utiles, pour que tu puisses à ton tour, préparer ton propre voyage…

Argentine

Salta

Avant de rejoindre San Pedro de Atacama (au Chili) on voulait absolument découvrir les environs de Salta, on a donc quitté la Bolivie par le Sud… En arrivant à Salta, on a de suite écumé tous les loueurs de voitures de la ville, histoire de comparer les prix pour choisir le plus économique… oui mais voilà depuis quelques années l’Argentine connait une importante inflation (due à un désaccord entre le gouvernement et la Banque Centrale Argentine) et on s’est vite aperçues que le petit roadtrip de 3-4 jours qu’on avait initialement prévu n’entrait pas vraiment dans notre budget… On a alors hésité… Rester? Partir de suite pour le désert d’Atacama? On y était alors… On s’est laissé 2 jours pour prendre un bol d’air citadin et franchement après plus avoir passé près de deux mois au Pérou et en Bolivie on a été ravie de retrouver des magasins, des vrais!!! On en a profité pour faire quelques achats utiles et on s’est offert la compagnie d’un nouvel acolyte de voyage, Pedro! (oui oui on a donné un prénom à notre nouveau Thermos ;-)  )
On a déambulé par hasard dans les rues de Salta, découvert certains de ses marchés, ses parcs et ses plus belles églises. On n’a pas pu s’empêcher de craquer pour quelques spécialités argentines… en s’essayant d’abord au Super Pancho, (un espèce de hot dog que tu peux remplir à volonté avec tout ce que tu veux dont des mini frites dégoulinantes d’huile, pas vraiment gastro mais 100% éco ;-) puis au braseiro au El Charrua, le resto’ où l’on sert les meilleurs parillas de la ville. C’est ainsi qu’on s’est retrouvées face à 1kg de viande de boeuf délicieuse et fondante servie sur un brasier… accompagnée par un litre de rouge argentin qui nous on a un peu chauffé les oreilles (après 2 mois sans alcool ou presque… la bière ça compte pas, si!?)
Après cette parenthèse réparatrice à Salta on repartait pour de nouvelles aventures dans le désert d’Atacama au Chili.

OU MANGER A SALTA?

El Charrua (Gral. Guemes 186), brasero pour 2: 430 ARS
Il y a pleins de stands pour les petits budgets dans la rue.

OU DORMIR (pas cher) A SALTA?

Las Rejas (Avenida Gral Guemes 569) : 250 ARS par personne en dortoir de 4 (pas de petit dej inclus)
Déco sympa, cuisine bien équipée.

LOUER UNE VOITURE A SALTA, COMBIEN CA COUTE?

On a comparé de nombreuses agences, il faut compter environ 50€ à 60€ par jour essence inclus pour faire la boucle nord ou la boucle sud de Salta. Alors oui ce n’est pas si cher que ça, mais on avait déjà bien explosé notre budget en Bolivie et on savait déjà que l’Ile de Pâques n’allait pas arranger les choses ;-)

eglise Saltaéglise salta blog voyage argentineéglise salta blog voyage argentinesalta blog voyage argentine

Argentine

San Carlos de Bariloche

Plus qu’un retour en terres argentines c’est à San Carlos de Bariloche qu’on a fait nos premiers pas en Patagonie.
On avait lu beaucoup de chose sur Bariloche, la Suisse argentine, et son folklore surjoué… En arrivant en ville, on a pourtant tout de suite été charmées. Bariloche sent les vacances, la station de ski huppée mais tranquille, la vue sur les pistes en moins (il faut faire quelques kilomètres pour y accéder) mais à aucun moment on ne l’a trouvé clichée, d’ailleurs ils étaient où, tous ces prétendus Saint Bernard!? Magasins de sports, restaurants en tout genre et chocolaterie, à Bariloche on trouve tout ce qu’il faut pour passer une belle fin de journée après avoir crapahuté dans les alentours. Nos papilles ont eu bien du mal à se contenir, de la dégustation de chocolat (gratuite), aux soirées gourmandes version parillas ou fondue savoyardes, on n’a rien pu se refuser!!
Pendant qu’on explosait littéralement une fois de plus notre budget, on a fait la rencontre plutôt originale et vraiment chouette, d’Anaïs et Ludo, deux français ayant choisi de vivre sans argent. Bien que nos modes de vies diffèrent presque en tous points, on a adoré échanger pendant des heures sur ce sujet. Après les avoir rencontré on peut te certifier qu’il est possible de vivre heureux sans un centime, après on a pas dit que c’était facile, hein… En parlant d’argent, claquer tout le nôtre dans les commerces de la ville n’était bien entendu pas la raison première de notre visite à Bariloche… Et si on te parlait de la région des lacs!?

OU DORMIR (pas cher) A BARILOCHE?

Hostal Below 41 (Juramento 94), 180 ARS par personne en dortoir de 4 ou 6 lits, radiateurs, petit dej vegan inclus, repas vegan organisé chaque soir par le staff de la guesthouse

OU BIEN MANGER A BARILOCHE?

Italiano Trattoria – Calle Gdor Leon Quaglia 219
Fondue pour 2 personnes : 310 ARS (fondue la moins chère de la ville et pourtant l’une des plus complètes, servie avec croutons natures, croutons aillés, poulet, bacon, endive, pomme… ça peut paraître étrange et pourtant… tu nous en diras des nouvelles!!)
El Boliche De Alberto – Calle Ada Maria Elflein 158
Meilleure Parilla de la ville
Parilla pour deux personnes: 550 ARS (la viande française va te paraître de piètre qualité après ça… Le boeuf… wow c’était juste une dinguerie!)

INFOS (super) PRATIQUE

Transport : la Carte de bus SUBE, s’achète et/ou recharge à la gare routière ou en kiosque coûte 40 ARS (une carte suffit pour plusieurs personnes, monter dans le bus, dire au chauffeur où s’arreter (ex: »centro »), pour combien de personne et passer la carte sur le compteur). Attention il est impossible de monter de un bus sans cette carte!
Bon plan pour les Gourmands : les chocolats sont très chers dans les chocolaterie, alors il suffit de passer de chocolaterie en chocolaterie en faisant mine d’être intéressé… Dégustation généreuse (et gratuite) garantie!!

Argentine

Cerro Campanario

Bariloche est en quelque sorte la capitale de la région des lacs qu’on a découvert durant 3 jours. L’été, il est conseillé de louer une voiture pour quelques jours et de passer de lac en lac. L’hivers, se déplacer en bus semble plus prudent et plus simple, on a donc opté pour cette option. En guise d’introduction on tenait à monter le Cerro Campanario, un sommet à 1050m permettant d’avoir une vision globale et à 360° sur la région des lacs. Il est possible d’atteindre la plate-forme d’observation grâce à un télésiège moyennant 250ARS par personne (clairement du vol), ou en s’y rendant par soi même, en une petite demi heure d’ascension (courte mais intense mais pas de panique, tu peux le faire ;-)  )
La randonnée n’a rien d’exceptionnelle mais une fois en haut, on a pris l’une des plus grosses claques visuelles de nos vies!!! Si si, on te jure!! Des montagnes, des sommets enneigés, des lacs à perte de vue… Là haut le panorama est tout bonnement incroyable!!
Pour faire durer le plaisir et se réchauffer un temps soit peu (l’hivers est rude et venteux en Patagonie), on s’est offert un break et un thé fumant à la Confitaria, un salon de thé panoramique, et sincèrement les prix étant carrément abordables on aurait eu tort de s’en priver!
Après ça, on avait qu’une hâte, aller voir de plus près ce qu’il y avait en contrebas…

INFOS (super) PRATIQUES :

Accès gratuit.
Transport : ligne 20, départ toutes les 20 min, au départ du centre ville,  23,84ARS/pers, descendre au km 17.
Attention pas de carte SUBE, pas de bus!!!

 

Cerro Campanario ArgentineCerro Campanario ArgentineCerro Campanario Argentine

Argentine

Cerro Llao Llao

Après avoir grimpé le Cerro Campanario, on était convaincues d’avoir vu le panorama le plus ouf de la région des lacs… Ben tu sais quoi!? On avait tort!!
C’est avec le Cerro Llao Llao qu’on a pris rendez vous pour cette nouvelle journée, un peu plus physique que la veille. Llao Llao est un parc municipal gratuit qui se découvre en 3-4 heures grâce à une boucle de 12km. Si la rando qui fait le tour du Cerro Llao Llao est sublime, ce serait une pure folie de ne pas atteindre son sommet!! On ne peut se rentre compte de l’incroyable beauté de la région qu’en prenant de la hauteur, enfin ça, c’est notre point de vue! Enfin bref, toujours est il que même en bas, on en a pris plein la vue, il faut dire que jamais nous n’avions vu de tels paysages! L’hivers ne leurs donnerait elle pas plus de charme encore!? Les touristes se font rares, on se sent si petites au milieu de cette immensité sauvage…

INFOS (très) PRATIQUES :

Accès gratuit.
Transport : ligne 20, départ toutes les 20 min, au départ du centre ville,  30,29ARS/pers, descendre au terminal.
Attention pas de carte SUBE, pas de bus!!!

cerro llao llao Patagonie Argentinecerro llao llao Patagonie Argentinecerro llao llao Patagonie Argentinecerro llao llao Patagonie Argentinecerro llao llao Patagonie Argentinecerro llao llao Patagonie Argentine

Argentine

Cascadea De Los Duendes

Notre dernière journée à Bariloche, on la voulait sportive et incroyable… Depuis Cerro Cathedral, on avait prévu de grimper jusqu’au refuge Frey. Le lieu semblait plein de promesses, un lac d’altitude, des montagnes déchiquetées… Oui mais voilà… On n’aura finalement rien vu de tout ça… L’hivers, la neige, la glace… Pas suffisamment équipées, on a du se résoudre à faire demi tour dès les premiers kilomètres… On a donc repris le bus en direction du Lago Gutierez et de la cascade de Los Duendes toute proche. Chiller au bord du lac ensoleillé, prendre quelques clichés de la cascade… On l’avait pourtant prévu physique cette journée… alors histoire de chauffer un peu nos mollets, on a poussé jusqu’au mirador du lac… En toute sincérité c’était chouette, mais c’était paaaaaasss… Après les paysages de dingue qu’on avait découvert les jours précédents, la vue nous a presque paru un peu décevante… On dirait bien qu’on devient difficile…  ;-)

COMMENT Y ALLER :

Prendre le bus jusqu’à los Coihues (16,44ARS depuis le centre de Bariloche)
Ligne 50, départ toutes les 20 minutes.

cascade de los duendes patagonie Argentinecascade de los duendes patagonie Argentinecascade de los duendes patagonie Argentinecascade de los duendes patagonie Argentine

Argentine

Perito Moreno

Après avoir passé quelques semaines en Patagonie chilienne, on repassait une dernière fois la frontière. Ciao Chile, bienvenido a Argentina!!
Après nos premiers pas en Patagonie du Sud dans le parc de Torres del Paine on savait d’ors et déjà qu’on allait kiffer comme jamais les jours suivants. En arrivant à El Calafate, on ne s’est pas attardées… Après avoir trouvé la guesthouse qui allait nous accueillir les deux prochaines nuits, on a filé à la seule agence de la ville qui propose des trek sur le glacier Perito Moreno, ben oui, parce que le voir de loin c’est chouette mais pouvoir s’aventurer en son sein était un des rêves qu’il me tenait à coeur de réaliser durant ce tour du monde, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’on a décidé de se rendre en Patagonie à la fin de l’hivers alors que la plupart des blogs et des sites internets qu’on avait lu jusqu’ici nous le déconseillait fortement… Oui oui, nous en est têtus!!
Il faut savoir que le Perito Mereno est un des seuls glaciers au monde qui non seulement ne recule pas mais qui s’étend… Il avance quand même de 2 mètres chaque jour, chose plutôt incroyable à l’heure du réchauffement climatique!!
Le lendemain matin à 9h pétante on montait dans le bus de Hielo y Aventura en direction du glacier situé à 78 kilomètres de là.
Arrivées sur place on avait 2h de temps libre pour se promener sur les différentes passerelles du site. Certaines offrent déjà une belle proximité avec le glacier alors que d’autres laissent entrevoir une vue d’ensemble. Pour une expérience inoubliable il ne faut pas oublier de s’arrêter, de fixer pendant de longues minutes le glacier en attendant que les blocs de glace se mettent à craquer avant de s’effondrer, devenant alors des icebergs. Participer à un tel spectacle est juste hallucinant!!  Mais… On en voulait encore plus!!
Le bus nous récupère pour nous déposer au petit port aménagé par l’agence, on embarque alors sur un bateau, la navigation nous permet de nous approcher plus près encore du mastodonte de glace.
Désormais au pied du glacier, on rencontre notre guide qui nous donne plein d’infos sur le Perito, on écoute d’une oreille seulement, trop excitées par l’expérience qui nous attend… On chausse les crampons, on s’habille chaudement avant de se lancer enfin à l’assaut de ce rêve complètement givré.
Emerveillées par la glace bleuie par le simple fait de la lumière qui la traverse, ses trous qui semblaient sans fond, et l’immensité de cet énorme glaçon, on a pas vu passée cette heure et demi de rando… Il est déjà l’heure de redescendre mais pas avant d’avoir déguster un Whisky on Ice terriblement improbable…
Découvrir un glacier de l’intérieur restera certainement une des activités les plus incroyables de notre tour du monde…

OU DORMIR (pas cher) A EL CALAFATE :

Hotel: iKeuKen (F.M Pontoreiero #171 · Barrio Alto)
190 ARS puis 240 ARS (à la haute saison) par lit en dortoir de 4 (petit dej inclus)

TREKKING SUR LE GLACIER PERITO MORENO, NOS INFOS (très) PRATIQUES :

➳ Réservation : Agence Hielo y Aventura sur place (Av. Libertador 935), en ligne, ou directement par le biais de ta guesthouse (le prix est généralement le même sauf que le bus passe te chercher directement devant la porte, nul besoin alors de te rendre à la gare routière par tes propres moyens… Sachant que la nouvelle gare routière est à l’extérieur de la ville…
➳ Mini trekking / 1h30 sur le glacier:
Basse saison (hivers): 3200 ARS/prs (avec navette comprise) 2400 ARS/prs (sans navette) 3300/2700ARS en haute saison.
Il existe une formule plus longue (3h30) mais qui, cela va de soi, est plus chère encore.
➳ Tarif d’entrée du parc national (en sus) :
Entrée du parc 500 ARS/personne

Perito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyagePerito Moreno Patagonie Argrentine voyage

Argentine

El Chalten

Après toutes ces belles émotions, il était déjà temps pour nous de quitter El Calalafe pour El Chalten, petit village reconnu mondialement pour ses sentiers de randonnées.
A notre arrivée le temps est maussade, il pleut, il neige, la situation semble de bien mauvais augures pour les jours suivants. Et pourtant…

OU DORMIR (pas cher) A EL CHALTEN?

Hotel Lo De Guille (Halvorsen #65)
200 ARS le lit (en chambre double ou dortoir de 4 personnes), petit dejeuner inclus

INFOS (très) PRATIQUES :

Le parc national est accessible à pied depuis la ville, il est GRATUIT et les campings sont presque tous GRATUITS également!
Les distributeurs sont défectueux dans la ville (l’un est en panne très régulièrement et l’autre n’accepte pas les cartes étrangères), prévoir de retirer (beaucoup) d’argent avant d’arriver.

Argentine

Cerro Torre

A notre grande surprise, le lendemain matin, le soleil était au rendez vous et le ciel d’un bleu presque parfait. On s’est habillées chaudement et on a préparé nos sacs pour la journée, il était trop tard pour envisager la rando qui mène a Fitz Roy, alors on a opté pour le Cerro Torre et son lac du même nom. On a marché durant des heures dans la vallée, et on s’est régalées!! Se sentir seules, dans un des plus beaux endroits au monde… Toi, moi, le silence, la nature… c’est aujourd’hui un luxe qu’il est bien difficile de s’offrir. Profiter de l’instant. Arrivées au pied du lac Torre, le ciel s’était couvert, impossible alors d’apercevoir le Cerro Torre, (l’un des sommets les plus insaisissables au monde, non par son altitude mais par la difficulté du parcours qui y mène) mais le spectacle était déjà tellement dingue. On est restées là près d’une heure, à observer les pics de granites enneigés et les icebergs. Profiter de l’instant, encore. T’as déjà eu cette impression d’être exactement là où tu dois être? La Patagonie semble nous envouter chaque jour un peu plus…

RANDONNER JUSQU’AU CERRO TORRE ET SON LAC : 

Difficulté moyenne
18km aller-retour
Prévoir entre 5 à 6h (on a mis 5h sachant qu’avant d’entamer ce tour du monde, on avait pas vraiment l’étoffe de grandes sportives)
Départ depuis le centre ville d’El Chalten

Trek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie ArgentineTrek Cerro Torre El Chalten Patagonie Argentine

Argentine

Fitz Roy / Laguna de Los Tres

Pas vraiment remises des 18km de la veille malgré une bonne nuit de sommeil, on a renfilé nos doudounes et nos sacs à dos…
Fitz Roy et la Laguna de Tos Tres… Avant de nous renseigner sérieusement sur la Patagonie, on n’avait jamais entendu parler de ce sommet et de son lac… Aujourd’hui il est peut être l’une de mes plus belles fiertés mais aussi une de mes plus belles frayeurs…
Fatiguées mais sur-motivées, on a quitté la ville une nouvelle fois. Comme la veille, on a traversé la pampa patagonienne durant des heures, ne croisant du regard que des paysages à couper le souffle… On n’a pas vu défiler les premiers kilomètres, trop occupées à scruter les moindres détails de ce tableau auquel on n’a trouver aucun défaut… Et que dire des paysages offerts par les miradors? Epoustouflants! Ni plus. Ni moins. C’est donc plutôt en forme qu’on est arrivées au 9ème kilomètres, il en restait alors juste un (ou à peine plus) pour atteindre la Laguna de Los Tres, mais c’est sur cette courte distance que se trouve la plus grosse difficulté du parcours… 650m de dénivelé positif sur un kilomètre de distance!? Oui oui, ça fait les jambes… Le terrain était parfois plutôt instable mais rien d’insurmontable jusqu’au 300 derniers mètres…
Un cauchemar… De la neige d’abord, puis très vite de la glace fondue verglaçante… Pour moi, chaque pas était une vraie torture… J’ai le vertige, je me voyais dévaler la falaise d’une seconde à l’autre… Jamais je n’avais ressenti cette sensation de mort imminente… Et pourtant on a continué à grimper, peut être parce que la descente me terrifiait tellement que je tenais à tout prix à reculer l’instant… Quand on a atteint la Laguna de Los Tres, je me suis jetée sur le rocher le plus proche, tremblante comme une feuille. Avec du recul je peux te dire que l’endroit était magnifique, peut être le plus impressionnant qu’il nous ait été donné de voir jusqu’à ce jour, mais sur l’instant j’étais complètement aveuglée et figée par la peur… Le lac était totalement recouvert de neige, ne ressemblant à aucune photo qu’on avait vu jusqu’alors! J’ai avalé mon sandwich difficilement, on a pris quelques photos histoire d’immortaliser l’instant (même si je n’avais pas franchement le coeur à ça) et on s’est lancées dans la descente… On talonnait un groupe accompagné de guides de hautes montagnes, on s’est rapprochées et on ne les a plus quitté… Les guides se frayaient un autre chemin, plus safe, que celui offert par le sentier principal. Ils connaissaient bien la montagne, je ne risquais presque plus rien. L’un des guides a capté notre petit manège, et ça l’a fait sourire… La glace et la neige enfin derrière nous, on les a quitté. Je ne suis pas morte ce jour là, je ne me suis même pas blessée, j’ai eu peur comme jamais, mais je l’ai fait… Pour moi c’est sur, il y a un avant et un après Fitz Roy…
La journée était loin d’être terminée, il nous restait une bonne dizaine de kilomètres de marche pour rejoindre El Chalten sauf qu’après cette ascension vertigineuse on était épuisées. Les derniers kilomètres, on ne va pas te mentir, on en a chié… Le panneau d’information annonçait 21km, au final on en a marché 26… notre nouveau record de distance!
Le lendemain je suis littéralement restée clouée au lit, morte de fatigue, le surlendemain on était prête à vivre de nouvelles aventures, et celles ci avaient quelque chose d’incroyablement excitantes puisqu’on s’apprêtait à rejoindre le bout du monde…

RANDONNER JUSQU’A LA LAGUNA DE LOS TRES / FITZ ROY :

Difficulté : Moyenne à difficile
Distance : 26km Aller / Retour
Compter environ 9h aller/retour s’il y a de la neige
Départ du centre ville d’El Chalten

 

Trek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyageTrek Fitz Roy Patagonie Argentine blog voyage

Argentine

Ushuaia

On a hésité longuement à pousser notre périple patagonien jusqu’à Ushuaia… Que ce soit en bus ou en avion, on savait que ça nous couterait cher et on avait entendu que ça ne valait pas vraiment le coup de parcourir autant de distance et dépenser autant de temps et d’argent juste pour aller prendre la pose à côté du panneau emblématique de la ville, celui qui prouve que oui, tu t’es rendu dans la cité la plus australe du monde…
Sérieux, pour vous, Ushuaia ne se résout vraiment qu’à ça!? Heureusement, bornées comme on est, on a voulu se faire notre propre idée… Si ça vaut le coup!? Impossible de le nier! Alors c’est vrai, la ville en elle même, c’est pas la folie, elle ne ressemble d’ailleurs en rien à ce qu’on avait imaginé… Elle est immense, dispose de toute les commodités, on y trouve de grande enseignes de restauration et d’habillement… Non, rien a voir avec une petite bourgade portuaire presque laissée à l’abandon… Mais tu peux nous croire, les alentours valent vraiment qu’on s’y attarde quelques jours! Enfin ça… Ce n’est que notre avis, mais on va quand même essayer de te convaincre…

3 TRUCS A FAIRE ABSOLUMENT A USHUAIA :
    ➳ Taper la pose à côté du panneau Ushuaïa Fin Del Mundo à deux pas de l’office de tourisme.

    ➳ Faire tamponner son passeport : gratuit à l’office de tourisme (ouverte tous les jours de la semaine). Il te faudra choisir entre 4 tampons, choix cornélien…

    ➳ Se promener le long du port.

OU DORMIR (pas cher) A USHUAIA?

Attention on a dit pas cher, on a pas dit que c’était le plan du siècle…
Si tu es prêt à tous les sacrifices : pas d’électricité dans les chambres, ne cuisiner ni viande, ni poisson, ni oeuf (sauf au four), à partager un four et 3 feux avec 40 personnes, être certain de ne pas déclarer une petite tourista (s’il y a quelqu’un dans l’une des 2 douches, tu n’as pas accès aux wc…), ne pas cuisiner après 20h, te faire réprimander au moindre écart, faire preuve de patience fasse à la folie de la gérante de la guesthouse, ou si tu es juste curieux de rencontrer un sacré phénomène :
Hostal Torre Al Sur (Gobernador Paz #855) 300ARS le lit en dortoir de 4 ou 6 (petit dej inclus)

BON A SAVOIR :

☛ Pour sortir et se rendre à l’aéroport : prendre un taxi mais attention! Tarif unique de 150ARS par véhicule (si on te propose plus où qu’on te fait payer le prix compteur… c’est une arnaque!)
☛ Pour l’anecdote, on a poussé le vice jusqu’à tester l’hôpital du bout du monde, rares sont les infirmières qui peuvent s’en vanter mdr. Les avions à répétition vont peut être avoir raison de mes tympans… des heures d’attente, une aiguille dans le fessier, et ça repart! Ce qu’il faut retenir : les consultations et soins médicaux sont gratuits pour les étrangers en Argentine!

Argentine

Parc national de la Terre de feu

Il est possible de faire de nombreuses randonnées dans le parc national de la Terre de Feu, un peu fatiguées par nos précédents treks et par mon otite bilatérale qui tardait à guérir, on a cette fois choisi un itinéraire facile et quasiment sans dénivelé. Après avoir longé la côte et ses plages partiellement enneigées, on a traversé le Paseo de la Isla, fait un petit détour par la Laguna Negra avant de rallier le mirador Lapataia où un minibus nous attendait en contrebas. La saison n’étant pas vraiment propice aux voyages dans la région (enfin ça, ce n’est pas nous qui le disons…) on a eu l’immense plaisir d’expérimenter une nouvelle fois le silence et la solitude, impossible de s’en lasser… On a trouvé la partie côtière exceptionnelle, le reste un peu moins c’est vrai, mais de là à regretter d’être venues jusqu’ici, certainement pas!! Le charme aurait il opéré sans toute cette neige!? Peut être pas… Et il est peut être là le secret… Laisse la haute saison touristique aux tours organisés et viens profiter de la beauté du bout du monde lorsqu’il est encore enveloppé de son manteau d’hiver…

INFOS (très) PRATIQUES :
    ➳ Navette pour le Parc National Tierra Del Fuego : 500ARS/pers aller-retour, gare routière en pleine rue près du port, départs toutes les heures, retours du parc à différents arrêts à 13h, 15h et 17h
    ➳ Tarif d’accès au parc : De Mai au 15/10 gratuit, après 350ARS/personne (une raison supplémentaire de s’y aventurer en basse saison)

 

 

parc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyageparc national de la terre de feu patagonie argentine voyage

Argentine

Canal de Beagle

Faire une croisière sur le canal de Beagle est l’une des activités phare d’Ushuaia. En toute sincérité on attendait beaucoup de cette activité puisqu’on avait raté les manchots de Chiloe au Chili et qu’on avait trop hâte de rectifier le tir en allant à la rencontre des manchots de Magellan. Comme à notre habitude, on a fait le tour des agences proposant d’embarquer sur un navire pour quelques heures sur les eaux du détroit. On en est ressorti avec tout un tas de flyers, des tarifs plus ou moins attractifs mais surtout avec une information majeure… Aujourd’hui, seule une agence propose d’approcher les manchots pour la simple et bonne raison que la présence des bateaux stresse les animaux et qu’ils peuvent même les blesser… Alors oui on voulait absolument observer des pingouins mais certainement pas à ce prix! Autant que possible, on essaie de rester des touristes responsables! (je tente aussi de repentir certaines erreurs que j’ai faite lors de mon premier voyage en Asie il y a quelques années…) On a donc fait une croix sur les manchots et choisi l’agence Tolkeyen Patagonia Turismo qui non seulement,ne se rend plus à la Pingüinera par souci de préservation de l’habitat des animaux, nous a proposé le meilleur tarif (après négociation) et qui nous a offert quelques réductions pour les attractions du coin.
A 9h pétante on embarquait pour 3h de navigation… On s’est d’abord éloignées de la côte, Ushuaia disparaissait alors derrière nous. Quelques noeuds plus tard, on avait rendez vous avec une faune qu’on avait encore jamais croisée : profusion de colonies de lions de mer, cormorans de Magellan, cormorans impériaux… Et, cerise sur le gâteau, Céline toujours malade en bateau, se ravie d’une mer d’un calme désarmant (la veille c’était une toute autre histoire)… La nature nous a gâté on dirait!! Après s’être arrêtées quelques minutes sur une petite île on a repris la mer pour une ultime entrevue : on a approché le célèbre phare des éclaireurs qui est, en réalité, bien plus petit que ce qu’on imaginait…
Voilà ce quoi peut ressembler une matinée passée au bout du monde… Alors, tu crois toujours qu’Ushuaia ne mérite pas qu’on lui accorde quelques jours de voyage?

RESERVER UNE CROISIERE SUR LE CANAL DE BEAGLE :

Toutes les agences de croisière se trouve dans des petites cabanes au niveau du port.
Testée et approuvée : Agence Tolkeyen Patagonia Turismo
Tarifs en basse saison: 900ARS si paiement en espèce et 1200ARS par cb. (eheh ce sont des petits malins…)
Durée de la croisière : 3h

croisière sur le canel de beagle patagonie argentine voyagecroisière sur le canel de beagle patagonie argentine voyagecroisière sur le canel de beagle patagonie argentine voyagecroisière sur le canel de beagle patagonie argentine voyage

Argentine

Les Chutes d’Iguaçu

Un avion plus tard, on atterrissait à Puerto Iguazu… Changement de décor et de climat… On a rangé nos doudounes, ressorti nos tongs mais gardé cette même envie de profiter pleinement de cette nouvelle destination. Bien sûr, si on a parcouru tant de kilomètres pour arriver jusqu’ici c’était dans l’unique but de voir les chutes d’Iguazu de nos propres yeux, chose dont je rêvais depuis presque toujours. On se les était imaginées mille fois et pourtant on a pris une sacrée claque, parce que là, alors qu’on s’attendait à quelque chose d’impressionnant, on a eu droit à du spectaculaire!!!
En réalité il y a deux parcs qui permettent de découvrir les chutes d’Iguazu. L’un en Argentine, l’autre au Brésil. On avait décidé de rester deux jours dans la région, ce qui nous permettait de visiter les deux. Une fois de plus on avait lu que le côté argentin était le plus beau, que si on faisait les deux il fallait absolument commencer par le côté brésilien, parce que sinon c’était sur, on allait être déçues, blablabla… Et ben nous on a fait les deux, commencé par le côté argentin, adoré les deux, et si on devait en préférer un, on voterait pour le côté brésilien et ben OUAIH!! Tout ça pour te dire, informe toi, lis des blogs, note certains conseils mais n’oublie jamais de faire ta propre expérience!! Leurs voyages, le nôtre, ne sera pas forcément le tien!! Bref, revenons en à nos cascades…

Les chutes d’IGUACU, du côté ARGENTIN :

Du côté argentin le parc est divisé en plusieurs sentiers qui permettent de découvrir les chutes sous différents angles. Le passage supérieur permet d’observer les chutes d’en haut et d’avoir une vue panoramique du parc, ce qui permet d’en apercevoir son étendu. Le passage inférieur, lui, offre la possibilité d’approcher les chutes au plus près et de sentir leur puissance. Ce sentier est vraiment impressionnant, on se souvient encore avoir eu les poils à plusieurs reprises le long de ce parcours mais on n’avait encore vu… Comment décrire le sentier qui mène à la Gorge du diable? Difficile de trouver les mots face à tant d’intensité… Le monde est tellement incroyable… A Iguazu, il y a quelque chose, capable de t’assommer d’émotions, et si on a choisi le voyage c’est pour vivre des instants comme celui là… Terrassées par la beauté du monde… L’Ile Saint Martin qui propose de découvrir les chutes sous un autre angle encore était malheureusement fermée lors de notre passage, on a donc terminé la journée par le sentier Macuco qui traverse la jungle et promet de belles rencontres avec la faune d’Iguaçu, on a bien aperçu furtivement quelques singes et quelques reptiles mais la rando en elle même n’avait rien d’exceptionnelle…
On a été plutôt étonnées par la masse touristique présente dans le parc, il y avait foule bien sûr mais rien de chaotique, on s’attendait à tellement pire… (en même temps avoir visité les temples d’Angkor on a peut être déjà connu le pire!?)

Tarif : 500ARS/pers, le 2ème jour est à -50%
Comment y aller depuis Puerto Iguazu? En bus (gare routière de Puerto Iguazu) prendre la compagnie Rio Uruguay 150ARS aller-retour (départ toutes les heures depuis 7h retour jusqu’à 20h)
Infos utiles : Prévoir la journée entière pour visiter le parc et un pique nique. Penser à glisser un K way dans son sac à dos et de quoi protéger son matériel photo/vidéo.

Les chutes d’IGUACU, du côté BRESILIEN :

Après avoir côtoyé la toute puissance des chutes en Argentine, on a passé la frontière en direction du Brésil le temps d’une journée. Comme on nous avait martelé à maintes reprises que le côté brésilien des chutes était décevant, on s’attendait à une visite moins impressionnante que la veille. Décevant!? Perso on a trouvé le panorama carrément bluffant!!! Du côté brésilien on se rend peut être moins compte de la puissance des chutes, c’est vrai, mais on a un aperçu de leur étendue et de leur nombre conséquent (275 au total). Le site est juste grandiose, la jungle s’étend à perte de vue, entrecoupée par des cascades plus massives les unes que les autres, une fois de plus on est restées émerveillées par tant de beauté!

Tarif : 64,30Réal soit 355ARS
Comment y aller depuis Puerto Iguazu? En bus (à la gare routière Puerto Iguazu), prendre la compagnie Rio Uruguay 80ARS aller-retour (départ toutes les heures depuis 8h30, dernier retour à 17h), passage des douanes simple, rapide et gratuit avec le bus. Attention toutefois à avoir suffisamment de place sur son passeport, le passage aller/retour de la frontière nécessite 4 tampons…
Infos utiles : Attention il y a un décalage horaire entre l’Argentine et le Brésil : Brésil +1h
Prévoir une demi journée pour le transfert et la visite. Pas besoin de devises brésiliennes, tu peux payer par CB.

OU DORMIR A PUERTO IGUAZU?

Residencial Uno (#116 Fray Luis Beltran) 160ARS/pers en dortoir de 6 (petit dej inclus)
Le dortoir en lui même n’est pas exceptionnel mais le prix est imbattable! Il y a une piscine, une cuisine et des espaces communs agréables.

INFOS UTILES :

☛ Navette Aéroport – centre ville : guichet situé dans le hall de sortie, tarif fixe 120ARS/pers
☛ Taxi Aéroport – centre ville : 500ARS/véhicule, taxi centre ville – Aéroport 400ARS/véhicule
☛ Infos AEROLINAS : en vol économique il est bien noté qu’il ne faut pas dépasser plus de 5kg en bagage à main et pas plus de 15kg en soute. On a pris la compagnie à 2 reprises, ils ne pèsent pas les bagages à main, on a dépassé de plus de 3kg la limite pour les bagages en soute et on ne nous a demandé aucun supplément…

chutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyagechutes d'Iguazu blog voyage

Argentine

Buenos Aires

Après 17h de bus éprouvantes on arrivait à Buenos Aires, dernière étape de notre trip en Amérique du Sud. On avait peu de temps devant nous, rien de prévu et on ne s’était absolument pas renseigné sur ce qu’il y avait à y voir et à y faire… A peine arrivées, on a réalisé qu’on avait encore moins de temps qu’on le pensait puisque notre avion pour la Nouvelle Zélande ne décollait pas à midi cinq 2 jours plus tard mais à minuit cinq le lendemain… Visiter une telle ville en moins de 48h, mission impossible? On s’est concentrées sur les quartiers mythiques de Buenos Aires, de San Thelmo berceau du tango, repère d’artistes et d’antiquaires au quartier coloré de la Boca en passant par le quartier huppé Ricoleta avec son cimetière historique, ses cafés, ses boutiques et ses marchés, on a tenté tant bien que mal d’avoir un bel aperçu de la ville. Alors oui, il est difficile de visiter Buenos Aires en deux jours, on aurait vraiment voulu y passer plus de temps mais pour nous cela signifiait faire une croix sur les chutes d’Iguaçu, chose inconcevable! Point positif, en deux jours on a pas eu le temps de s’ennuyer une seule seconde…. Vivante, gourmande, vibrante, haute en couleurs… C’est ainsi qu’on se souviendra de notre passage trop court mais intense dans la capitale mondiale du Tango!

OU DORMIR (pas cher) A BUENOS AIRES ?

Auberge de jeunesse Puerto Limon Hostel (Calle Chacabuco #1080, quartier San Thelmo) 210ARS/pers en dortoir de 8 (petit dej inclus), espaces communs grands et vraiment agréables, cuisine, personnels au top.

INFOS VRAIMENT PRATIQUES :

➳ Taxi centre ville – aéroport : 600ARS (tarif fixe)
➳ Transport en commun : Carte SUBE (la même carte qu’à Bariloche, donc il vaut mieux la garder pour éviter d’avoir à la racheter…) Tarif : 25ARS. Trajet en métro: 7,50ARS. Trajet en bus: 6,50ARS.
➳ Grand marché aux puces tous les dimanches quartier San Telmo, à coté du Mercado de San Telmo, INRATABLE!

OU MANGER (pas cher) A BUENOS AIRES?

On a eu un véritable coup de coeur pour un boui boui dans le quartier de San Thelmo où on a passé la soirée entourées d’habitués : La Covacha De Chicho (Chacabuco #1054), parilla au feu de bois, petit prix, viande délicieuse!

 

 NEXT STOP… RDV EN NOUVELLE ZELANDE !

L’Argentine c’est fini… Et après avoir passé près de 4 mois en Amérique du Sud il est déjà l’heure  pour nous de changer de continent… L’Océanie… on y a déjà mis les pieds il y a quelques années, c’était en 2014, un PVT en poche en décollait pour l’Australie, notre premier trip côte à côte, depuis on ne s’est plus quittées… On garde des souvenirs impérissables de ce road trip de 10 mois au pays des kangourous et on avait qu’une envie… Réitérer l’expérience…  On t’emmène avec nous en Nouvelle Zélande!? Un van, deux îles, des jobs improbables, 11 mois… Un nouveau chapitre, une nouvelle aventure…

L’aventure en direct sur Facebook et Instagram!
Viens jeter un coup d’oeil à nos STORIES QUOTIDIENNES pour ne rien rater de notre périple!

Ah et… N’hésite pas à nous laisser un commentaire juste en dessous, il n’y a rien de tel pour nous encourager à continuer de partager toutes ces aventures avec toi, avec vous!

2 Commentaires

    • Commentaire par Céline & Charlène

      Céline & Charlène Répodnre 23 novembre 2018 at 8 h 05 min

      Merci! Bon voyage alors, on ira jeter un coup d’oeil à tout ça!
      😉

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut
Partages