Bolivie

Août 2017 - BUDGET, ITINERAIRE & RECIT

Voir notre itinéraire

NOTRE VOYAGE EN BOLIVIE EN BREF

Après avoir pris nos marques et chauffé nos mollets au Pérou, c’est en Bolivie qu’on poursuivait notre tour du monde. Du lac Titi Caca au Salar d’Uyuni en passant par la forêt amazonienne, budget, itinéraire et péripéties : on te dit tout de notre périple d’un mois!

Jours de voyage

Dont 10 passés en Amazonie

vidéos à dérusher

Et on ose même pas te parler du nombre de photos qu’on a dû trier…

Jours perchées à plus de 4000m

Oui oui, aujourd’hui on a de vrais coeurs de sportifs!!

Le budget de notre voyage en Bolivie

Détail du budget (en BOB) 1€ = 8,1BOB

Transport 736BOB
Hébergement 2450BOB
Vie quotidienne (Alimentation + hygiène + frais bancaires) 2535BOB
Visites + Activités 7840BOB

1 MOIS EN BOLIVIE, NOTRE ITINÉRAIRE DÉTAILLÉ

Et rien que pour toi, on y a glissé tout plein d’infos utiles…

Bolivie

Copacabana

Après avoir facilement passé la frontière nous voilà en Bolivie, plus précisément à Copacabana. Quoi mais Copacabana c’est pas la plage la plus célèbre du Brésil!? Si si… Mais pas que… Petite bourgade assoupie en apparence, Copacabana a pourtant tout d’un haut lieu touristique et se la joue ambiance îles du sud thaïlandaises, resto’ façon hutte en bambou, serveurs percés, tatoués et dreadlocksés… Mais ici passé les 16h, tout le monde revêt son pull en laine d’alpaga et sa doudoune… Drôle d’impression…

En fait on a eu le sentiment que la ville tentait à tout prix de se donner un air décontracté pour attirer tous les voyageurs de passage dans la région, faisant finalement d’elle une bourgade clichée, dénuée d’âme sans grand intérêt, sauf, peut être celui d’être le point de départ des bateaux pour la Isla Del Sol toute proche…

OU DORMIR (pas cher) A COPACABANA?

Hostal Andino, 6 av de Agosto (chambre double avec petite sdb privative et eau chaude : 80BOB la chambre).

INFO ANTI ARNAQUE :

Si comme nous tu arrives à Copa avec un bus touristique, tu risques de croiser la route d’un agent (de mèche avec le conducteur) qui te demandera 2BOB pour accéder à la ville, c’est une arnaque qu’il est possible de refuser de payer!

Bolivie

Isla del sol

A 8h pétante, sur le quai du petit port de Copacabana, nous étions prêtes pour notre premier trek en Bolivie, traverser l’Isla Del Sol du Nord au Sud, tel était le programme… Oui mais voilà… Au moment d’acheter les tickets de ferry on nous apprend que depuis 3 mois c’est impossible. Tous les marins étaient fermes, le ferry allait nous déposer au Sud et repartirait du même endroit… (en raison d’un désaccord sur la répartition du tourisme sur l’île…)

Dépitées, on montait alors sur une embarcation bondée, qui s’est très vite montrée inquiétante… Après quelques centaines de mètres de navigation, le bateau n’avance presque plus, l’un des 2 moteurs crache noir et enfume toute la cabine, il devient difficile de respirer… Alors que Céline m’explique comment mettre toute les chances de notre coté pour survivre en cas de naufrage, vu la température de l’eau je sais déjà que c’est couru d’avance alors… je préfère m’endormir… Oui oui bel instinct de survie…

Deux heures plus tard on arrivait finalement saines et sauves sur l’Isla Del Sol.
Comme en une journée nous n’avions pas assez de temps pour monter au Nord et redescendre ensuite au Sud, on s’est fixées un nouvel objectif : atteindre le point le plus haut de l’île puis redescendre. La montée est (un peu) physique et les premiers kilomètres les chambres d’hôtes, vides pour la plupart se succèdent… Septiques, on se demande un peu ce qu’on fait là… Mais, une fois en haut, la beauté de l’île et de l’endroit reculé où on a choisi de poser nos sacs pour pique niquer ont finalement raison de notre déception trop hâtive. Avec ses allures de Sardaigne et de Corse et son point de vue immanquable sur la Cordillera Real, la Isla Del Sol aura finalement su nous convaincre.

Ravies mais écrasées par la fatigue (le soleil cogne au sommet de l’île) il nous restait qu’à reprendre ce foutu bateau pour rejoindre Copacabana…

ISLA DEL SOL, COMMENT Y ALLER?

Il est possible d’acheter les tickets directement au port pour 40BOB aller/retour ou quelques mètres plus haut, dans la rue principale où ils sont encore moins chers : 30BOB/pers aller/retour. (il suffit de trouver une des mamas boliviennes qui crient à tue-tête « à la isla, à la isla, à la isla del sol!? », façon vendeur de beignets sur la Côte d’Azur…)

Accès à l’île : 10BOB/pers à payer directement sur place.

Isla del Sol BolivieIsla del Sol BolivieIsla del Sol BolivieIsla del Sol BolivieIsla del Sol Bolivie

Bolivie

La Paz

La Paz… Après ce que j’avais pu en lire, j’avoue que la destination ne m’inspirait pas trop et que j’avais hâte de la quitter avant même d’y avoir posé un pied.
En fin d’après midi on arrivait au coeur de la ville, alors bloquée par des festivités dédiée à la Vierge Carmen. Danseurs, fanfares et costumes hauts en couleur… En suivant un pareil cortège avec nos gros sacs à dos on a très vite oublié nos petites angoisses, l’heure était à la fête…
Même si on aurait bien festoyé 1heure ou 2, on a du s ‘éclipser, il nous fallait absolument trouver un toit pour les nuits suivantes…
Plus d’une heure de galère…. Trop cher, trop sale, plein… On a finalement posé nos sacs dans un hôtel sans charme mais bon , faute de mieux…
Au final, on aura peu visité la ville, il faut dire que le lendemain de notre arrivée on est tombé de bon matin sur un pick up de la criminelle qui était en train de charger un cadavre (on apprenait le soir même à la TV que plusieurs crimes avaient eu lieu la nuit précédente)… Cette ville ne m’inspirait définitivement pas confiance!
Si on a un peu trainé dans le centre touristique, écumé quelques échoppes de souvenirs et découvert l’étrange marché aux sorcières et ses tristement célèbres foetus d’alpaga, on ne peut pas dire qu’on est eu le temps et l’envie de capter l’atmosphère de cette ville, austère, bruyante, souvent bondée, parfois déserte. Face à cette insécurité ambiante on a préféré découvrir les alentours de la Paz… Après un début difficile, la Bolivie s’apprêtait à nous surprendre, se réinventant sans cesse… Prêt à en prendre plein la vue!?

OU DORMIR (pas cher) A LA PAZ?

El Lobo, 807 av Illampu
(chambre double avec sdb privative, eau chaude intermittente 120BOB)
Accueil pas forcément agréable mais chambre en plein centre et bon marché pour la Paz.

Bolivie

Chacaltaya

On n’avait pas prévu d’aller se frotter aux sommets de la Cordillère Real et c’est finalement un peu par hasard qu’on s’est retrouvé à 10h du mat’, gelées, au refuge de Chacaltaya à 5400m pour ce qui devait être une courte marche facile jusqu’à un mirador ( c’est ainsi que le mec de l’agence nous avait présenté la chose) sans le moindre équipement. En réalité c’était presque 1h d’ascension abrupte sur un sommet complètement gelé, sous un vent glacial qui nous attendait… Mais… Cette fois on a préféré passer notre tour…
On a grimpé pendant quelques dizaines de mètres avant de rebrousser chemin! Céline n’était pas en grande forme ce jour là et le froid n’aidant pas, c’est complètement à plat qu’elle a fait quelques pas plutôt timides avant de renoncer. Pour ma part, le faire en solo!? Non je ne le sentais pas… Après avoir cumulé les treks au Pérou, nos corps semblaient en avoir pris un coup, la fatigue était là, la motivation beaucoup moins… Risquer une blessure?… Non! Après avoir immortalisé l’instant on est donc redescendues.
Quel panorama offre le sommet de Chacaltaya? On ne le saura jamais mais une chose est sure, en arrivant jusque là on en avait déjà pris plein les mirettes! Montagnes, sommets enneigés, vue dégagée sur La Paz et sa voisine El Alto, qu’est ce qu’on pouvait bien voir de plus une fois tout en haut…. ;-)

INFOS PRATIQUES :

Tour Vallée de la Lune + Chacaltaya : 70BOB/pers avec l’agence qui se trouve juste à gauche d’El Lobo (c’est ici qu’on a trouvé les tarifs les plus bas)
Accès au sommet de Chacaltaya : 15BOB/pers

Chacaltaya BolivieChacaltaya BolivieChacaltaya Bolivie

Bolivie

Vallée de la Lune

Après cette expédition ratée à Chacaltaya on a rejoint le centre de La Paz en début d’après midi avant de se diriger vers la toute proche vallée de la Lune bolivienne pour une petite ballade facile de trois quart d’heure seulement, cette fois parfaitement à notre portée malgré la fatigue. Le sentier balisé au milieu des roches grisonnantes et des petites falaises nous a très vite fait oublier la proximité de la ville…  Portant bien son nom, les paysages de la vallée se veulent vraiment lunaire… Il paraitrait pourtant que le site ne soit qu’une minuscule et bien pâle copie de la vallée portant le même nom au Chili… Le rendez vous était pris, on irait vérifier ça de nos propres yeux dans quelques semaines…

INFOS PRATIQUES :

Tour Vallée de la Lune + Chacaltaya : 70BOB/pers avec l’agence qui se trouve juste à gauche d’El Lobo (c’est ici qu’on a trouvé les tarifs les plus bas)
Accès au site : 15BOB/pers

Bolivie

Tiwanaku

On ne pouvait pas quitter La Paz sans faire un saut par le site de Tiwanaku, seul véritable vestige de la civilisation du même nom qui aurait inspiré la civilisation inca qu’elle a précédé avant de disparaitre totalement du jour au lendemain.
Si les ruines ne sont pas aussi impressionnante que celle laissé par les inca au Machu Picchu, Tiwanaku reste un site remarquable et surtout rempli de mystère. Encore aujourd’hui les historiens et les archéologues peines à dater l’existence de cette civilisation et à comprendre le fonctionnement et l’organisation de celle-ci.
Plusieurs théories mystiques planent autour des Tiwanakus. Seuls des extraterrestres auraient eu une technologie suffisamment avancée pour bâtir une telle cité ;  Les Tiwanaku auraient vécu en même temps que certains dinosaures faisant d’eux les premiers hommes, c’est toute l’histoire qui en serait bouleversées ; Tiwanaku serait la cité perdue de l’Atlantide décrite par Platon…
Lèvera t-on un jour le voile sur cette civilisation?

INFOS PRATIQUES :

Transport + visite accompagnée d’un guide : 70BOB/pers
Accès au site : 100BOB/pers

TiwanakuTiwanakuTiwanakuTiwanakuTiwanakuTiwanaku

Bolivie

Rurrenabaque

20h de bus dans les virages vertigineux de la Cordillera Real ou 30 min d’avion… On a pas hésité longtemps quitte à faire un trou dans notre budget…Le temps c’est de l’argent non? Après 30 minutes de survol de la Paz et des montagnes enneigées, on changeait littéralement de décor et de climat.
Bienvenido a Rurre : 33°C, taux d’humidité 85%… On y était enfin… A-MA-ZO-NIE!! Si souvent on ne sait pas trop ce qu’on va faire ou voir en arrivant à la destination suivante, là on savait exactement ce qu’on venait chercher… Rurre est un des rares endroits en Amazonie à partir duquel il est possible de découvrir à la fois la Pampa (région marécageuse) et la Selva (jungle épaisse)… On était surexcitées, jusqu’au moment où on a commencé de parler tarifs avec les agences… Pour tenir le budget il nous fallait à tout prix choisir, Pampa? Selva? Incapables de trancher on a finalement préféré oublier les finances, de toute façon le vol nous avait déjà coûté un bras… On partirait donc 3 jours dans la Pampa puis 3 jours dans la Selva, les 6 jours suivants s’annonçaient déjà inoubliables… En attendant le départ on en a profité pour découvrir la ville, ses adresses sympas et pas chères et son petit port au charme indéniable.
Pour l’anecdote, à Rurre on a fait une expérience dont on se serait bien passées… Après avoir avalé la moitié de notre soupe du jour dans un resto dont on taira le nom on a réalisé qu’elle était infestée de vers…

OU DORMIR (pas cher) A RURRENABAQUE?

Los Tucanes de Rurre
Av. Aniceto Arce s/n esq. Boliviar
Chambre double avec salle de bain privée, eau chaude, petit déjeuner inclus. Patio agréable avec de nombreux hamacs : 50BOB/pers

Bolivie

Pampa amazonienne

JOUR 1 :
A 8h du matin, le 4×4 passait nous prendre pour rallier Santa Rosa en 3h par une longue piste accidentée (qui aura d’ailleurs raison d’un de nos pneus)… A Santa Rosa, on a rejoint tous les membres de notre groupe et chargé ensemble la pirogue qui sera notre seul moyen de transport les jours suivants puisqu’ici, la région est totalement marécageuse. Dès les 1ères minutes on réalise que l’aventure que l’on s’apprête à vivre risque d’être complètement dingue… Les 2h30 de trajet en pirogue pour rallier notre camp de fortune sont passées à toute allure. Dauphins roses, caïmans tous les 15 mètres, capybaras, tortues, singes et nombreux oiseaux (dont les rares oiseaux paradis)… On avait rendez vous avec la nature!! Arrivées au camp on s’est installées rapidement, le soleil allait bientôt se coucher, il nous fallait alors reprendre la pirogue pour le voir disparaitre dernières les marécages qui s’étendaient à perte de vue. Sur le chemin du retour, c’est à la lueur de nos frontales que l’on a pu que confirmer la présence en nombre des caïmans dans les eaux de la région… Des centaines d’yeux se mettaient à briller autour de nous lorsqu’ils croisaient nos faisceaux lumineux!!
Après une 1ère journée forte en émotions on allait se coucher sous nos moustiquaires, attendant déjà avec impatience la journée du lendemain!

JOUR 2 :
Après un petit déjeuner gargantuesque on chaussait des bottes en caoutchouc et des manches longues pour aller chasser l’anaconda et autres serpents dans les marécages… Oui oui rien que ça!!

Après quelques pas, c’est de la boue plein les chaussures et jusqu’aux genoux, qu’on a commencé notre traque. J’avoue avoir eu bien du mal à apprécier l’activité sur le coup, pas franchement à l’aise à l’idée d’une potentielle rencontre avec un reptile. Céline farfouillait un peu partout bien plus désinvolte avec la situation, elle s’est éclatée à jouer les Indiana Jones… Au bout de 2h on a finalement croisé la route du seul serpent que l’on verra ce jour là, un bébé anaconda… Mieux que rien, non? Pour info, on a appris le lendemain qu’il y avait aussi des caimans dans ce coin du marécage (d’autres groupes les ont d’ailleurs aperçu) autant te dire que si j’avais su ça avant j’aurais attendu gentiment le reste du groupe sur le bateau. Un touriste a d’ailleurs perdu une jambe en marchant sur un des reptiles (pas ce jour là…) J’aurais trouvé ça bien d’être informé avant, afin d’évaluer les risques…
On a consacré notre après midi à pêcher des piranhas, activité moins périlleuse mais toute aussi atypique, et pour laquelle je me suis découvert quelques talents! Avec 4 poissons à mon actif j’ai pris un malin plaisir à narguer Cé qui a fini par en avoir un, histoire de ne pas perdre la face!
C’est devant un 2ème couché du Soleil, une bière fraiche à la main qu’on a clôturé cette folle journée.

JOUR 3 :
Le dernier jour se voulait être le plus mémorable… On s’est d’abord levées aux aurores pour aller observer un exceptionnel lever du Soleil avant de sonder pendant près d’une heure les eaux à la recherche du terrain de jeu d’une colonie de dauphins roses. Même si on a eu la chance de les approcher de très prêt, nos photos ne sont pas très représentatives de l’instant… Ils sortent de l’eau tellement furtivement que le temps d’appuyer sur le déclencheur, ils ont déjà disparu… Les plus téméraires du groupe (ou inconscients, question de point de vue) se sont jetés à l’eau pour les approcher de plus prêt encore… Nous, non, on ne l’a pas fait… Dissuadées par des dizaines de caimans présents tout autour des dauphins… A même pas 2 mois de voyage, on s’est dit qu’il serait judicieux (et plus pratique) de garder tous nos membres pour la suite de notre tour du monde…
Après cette ultime expédition, il était temps pour nous de refaire nos sacs et de quitter le camp, on profitait alors une dernière fois des paysages, de la faunes et de la flore exceptionnelle de la région tout en laissant filer les kilomètres sous notre pirogue. Arrivées à Santa Rosa l’aventure touchait à sa fin, bien trop courte, beaucoup trop courte!

INFOS UTILES :

Accès au parc municipal : 150BOB/pers
Tour réservé avec Fluvial Tours (tous les tours sont les mêmes excepté ceux orientés luxe / Fluvial proposent les tarifs les moins chers)
900BOB par personne hébergement et repas inclus (3 jour et deux nuits). Repas très copieux et délicieux. A priori il est possible de faire descendre la note à 700BOB…

crever en amazoniepampa boliviepampa bolivieblack caiman pampa bolivieoiseaux pampa bolivietortues pampa boliviecapybara pampa bolivieblack caiman pampa boliviepampa boliviecaiman pampa boliviecoucher du soleil pampa bolivieblack caiman pampa bolivieParesseux pampa boliviesinges pampa boliviecapybara pampa boliviepampa boliviechasser l'anaconda en boliviechasser l'anaconda en boliviepêche aux piranhas

Bolivie

Selva amazonienne (Parc Madidi)

JOUR 1 :
A peine remises de notre 1ère expérience en Amazonie, le lendemain matin on a rejoint Max (un jeune allemand un peu farfelu), notre nouveau coéquipier pour les prochains jours, au port de Rurre pour prendre une pirogue, direction le parc national de Madidi, sa jungle épaisse, humide et protégée. Les 3h de trajets ont été mémorables… Les eaux étant basses à certains endroits, il a fallu descendre du bateau à plusieurs reprises pour le pousser, avec le courant on a même failli chavirer…Si l’expérience n’a pas été franchement rassurante elle marquait le début d’une aventure hors des entiers battus et hors du commun…Arrivées au camp l’accueil de notre guide Zénon et de notre cuisinière s’est voulu plutôt froid… Et on a très vite compris pourquoi… L’agence ne les avait pas prévenu de notre arrivée, et alors qu’ils pensaient rentrer chez eux le jour même, ils devaient finalement rester 3 jours de plus sur le camp. La mauvaise surprise digérée , Zénon est revenu nous chercher pour une 1ère expédition de plus de 3h dans la jungle. Contrairement à la Pampa il est plus difficile d’observer des animaux. Tout est question de chance et des qualités de pisteurs du guide… Avec Zénon on avait tiré le gros lot, fasciné par la jungle il prend beaucoup de plaisir à partager sa passion pour la faune et la flore du Madidi, et grâce à lui, on a aperçu des singes et de nombreux oiseaux lors dès cette première sortie.

JOUR 2 :
Alerté par des cris, Zénon a quitté le petit déjeuné à la hâte avant de revenir nous chercher. On s’est alors enfoncé avec lui dans la jungle, le suivant jusqu’à un groupe de capucins qu’il avait repéré. Après une séance photo on retournait prendre la fin de notre petit dej, il nous fallait prendre des forces puisqu’un trek de plus de 5h nous attendait. Finalement on aura passé près de 6h dans la jungle humide à découvrir les vertus médicinales de nombreuses plantes, quelques astuces pour s’hydrater en forêt, et surtout à pister les animaux. Bien qu’épaisse nous n’avons pas eu de difficultés à nous déplacer puisque Zénon nous ouvrait les passages avec sa machette. On a eu l’immense chance d’observer 3 espèces de singes différentes, croiser une tortue, et même de pourchasser un groupe de plus de 60 membres de Pécaris à collier (cochons sauvages). En fin d’après midi Zénon nous a initié à la pêche, on est d’ailleurs rentrées avec un poisson de plus de 10kg (qu’on a mangé le lendemain alors qu’il avait passé presque 24h sans voir l’ombre d’un réfrigérateur et… personne n’a été malade, comme quoi…). Après le diner on suivait une nouvelle fois Zénon dans la jungle mais avec nos frontales… Cette ballade nocturne nous a permis d’observer de nombreuses espèces d’araignées, c’est simple il y en avait partout!! On est même tombées sur un nid de tarentules…
Cette journée a été incroyable, d’autant plus que contrairement à la Pampa quasiment aucun touriste ne s’aventure jusque là, c’est pour cette raison d’ailleurs qu’il est facile d’observer autant d’espèces animales (les plus chanceux peuvent même croiser la route d’un jaguar, mais ça n’arrive généralement qu’1 à 2 fois par an)… Ce soir là, on a réalisé qu’on avait une chance folle d’être ici!

JOUR 3 :
Pour cette dernière journée Zénon nous avait laissé le choix : randonner une dernière fois en forêt ou apprendre à réaliser des bijoux avec les graines et les noix qu’on avait ramassé la veille. On s’est donc attelées pendant plusieurs heures à la réalisation d’une bague et d’un collier qu’on pourra porter fièrement le reste de notre voyage…
A midi c’est tous ensemble qu’on dégustait le pacu péché la veille (si le nom de ce poisson te dit quelques choses c’est peut être parce qu’il a la réputation d’être un mangeur de testicules humaines…) avant de se dire au revoir. Deux heures de pirogue plus tard on arrivait à Rurrenabaque que l’on s’apprêtait à quitter le lendemain, l’Amazonie c’était finie…

INFOS UTILES :

Accès au parc national Madidi : 200BOB/pers
Tour réservé avec Fluvial Tours (tous les tours sont les mêmes excepté ceux orientés luxe / Fluvial proposent les tarifs les moins chers)
900BOB par personne hébergement et repas inclus (3 jour et deux nuits).
A priori il est possible de descendre la note à 700BOB…
Si possible demander de vivre cette aventure aux côtés de Zénon

Parc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National MadidiParc National Madidi

Bolivie

Sucre

Beaucoup de voyageurs rencontrés en Bolivie nous avaient vendu Sucre comme une ville magnifique où il fait bon chiller… On avait prévu d’y resté 2 jours, on y est finalement resté 5… Plutôt charmées par la jolie guesthouse qu’on avait dégoté par hasard et sa connexion internet ultra rapide, c’est à Sucre que l’on a décidé de se consacrer aux articles et à la vidéo dédiée au Pérou (que vous avez été nombreux à découvrir depuis et ça au passage, ça nous a rempli de joie…. ;-) )

Si de nombreuses excursions sont possibles au départ de Sucre on a préféré se contenter du centre : Entre 2 rédactions ou entre 2 montages, on partait à l’assaut de la ville, de ses places et de ses bâtiments coloniaux immaculés. A l’heure du repas on s’autorisait une pause gourmande soit au marché central soit au restaurant, dont un en particulier pour lequel on a eu un réel coup de coeur… (on t’en reparle dans les infos utiles c’est promis).

Ah et j’oubliais… Monter en haut de la Tour Eiffel, faire du tape-cul sur un dinosaure… oui ça aussi c’est possible à Sucre et… c’est gratuit!!!

OU DORMIR A SUCRE ?

Casa de huespedes San Marcos, calle Aniceto Arce 233
40BOL /pers en chambre double avec salle de bain partagée. Cuisine, extérieur fleuri et ensoleillé.

OU MANGER A SUCRE ?

Pas cher : Marché central (entre 8 et 18BOB /pers)
En terrasse : Grand Hotel, Calle Anciento Arce #61 (entre 20 et 25BOL /pers, plus cher le dimanche)
Menu (buffet de salade, soupe, plat et dessert)

SE DEPLACER A SUCRE :

Pour rejoindre le centre depuis la gare routière à petit budget : prendre le Micro A (1,5BOB/pers)

Bolivie

Potosi

Si les voyageurs s’arrêtent à Potosi c’est pour découvrir les anciennes mines d’argent encore en activité dans la région, sauf qu’aujourd’hui ce n’est plus de l’argent qui y est exploité mais principalement du zinc et de l’étain. Alors que les conditions de vie des mineurs seraient  abominables et que leur espérance de vie ne dépasserait que rarement les 45 ans, on propose chaque jour à des touristes de descendre au fond des mines, tout en leur faisant signer une décharge bien entendu puisque cette petite visite n’est pas sans risque…
« You have to visite mines it’s soooo funnn!!…blablabla…  » C’est vrai qu’allez voir souffrir des mineurs qui risquent leur vie pour un salaire de misère ça avait l’air tellement fun… Alors qu’on essayait clairement de nous vendre du voyeurisme on a dit non à plusieurs reprises, c’est simple on ne voulait absolument pas en entendre parler! Pour autant, on ne jette pas la pierre à tous les touristes qui se laissent tenter par l’expérience, certains y vont vraiment dans l’optique d’échanger avec eux, d’en apprendre plus sur leurs conditions de travail et leur vie mais malheureusement la majorité d’entre eux ne descendent au fond des tunnels dans l’unique but de réaliser des clichés trash ou des selfies déconcertants…
Nous concernant, on s’est arrêtées à Potosi puisqu’elle est située entre Sucre et Tupiza (qu’on allait rejoindre le jour suivant) nous permettant ainsi d’éviter un trop long trajet en bus. On est allé jeter un coup d’oeil aux bâtiments coloniaux de la ville et à ces églises plutôt élégantes mais pour le reste… La ville en elle même, son ambiance, ses boutiques et ses restaurants ne nous ont pas franchement emballé…

OU NE PAS DORMIR A POTOSI?

Hostal Felimar, calle Junin #14
Accueil déplorable, chambre sans fenêtre et minuscule où il est à peine possible de poser son sac à dos par terre, douche partagée étroite avec eau glaciale…
Quand on visite de telles adresses on se demande si Lonely Planet ne serait pas parfois soudoyé…

SE DEPLACER A POTOSI :

Micro depuis la nouvelle gare routière (demander aux conducteurs où ils vont) 1,5BOL /pers
Attention il n’y a pas de micro avant 7h30 du matin.

Bolivie

Tupiza

C’est en tombant par hasard sur une photo des environs de Tupiza que je l’ai mis dans le top 3 des trucs qu’on se devait absolument de voir en Bolivie et en toute sincérité on a pas été déçu une seconde par cette étape! Le lendemain de notre arrivée on partait découvrir la région avec Marco (c’est ainsi qu’on a surnommé notre guide puisqu’on a absolument pas compris comment il s’appelait), à cheval.
On avait opté pour une ballade de 3h en direction du Canyon del inca et après une petite demi heure d’adaptation (surtout pour Céline qui peine encore à oublier ses mésaventures antérieures de cavalerie) on a pris un plaisir non dissimulé à jouer les cowgirl dans un décor digne des plus grands westerns!! Jusqu’ici nous n’avions pas encore croisé ce type de paysage… Canyon, montagnes ocres et cactus à perte de vue… On y était (presque), John Wayne pouvait surgir d’une minute à l’autre! Une fois de plus, nous n’avons pas vu les heures défilées même si la douleur qui s’installait doucement à hauteur de nos fessiers présageait que la journée touchait à sa fin.
Côté assiette, on a profité de la proximité de Tupiza avec l’Argentine pour déguster notre premier Churasco, un plateau de viande grillée accompagné de pommes de terre et de plusieurs salades. La viande Argentine est réputée pour son goût et sa tendresse presque inégalée et franchement même si le boeuf est très bon chez nous en France, là… 1-0 La France s’incline…
Après avoir passé 2 jours « au pays des cowboys » on s’apprêtait à vivre le deuxième temps fort de notre trip bolivien…

OU DORMIR (pas cher) à TUPIZA?

Hotel La Torre Avenida Chichas #220
120 BOL chambre double salle de bain partagée avec petit déjeuner copieux (fruits, céréales, pain, yaourt..)

INFOS UTILES :

– Tour à cheval réservé avec Torre Tours : 150BOB /pers pour 3h (puerta del diablo, canon del Inca) Ils proposent des formules 5h, 7h et plusieurs jours.
– De Potosi, les bus pour Tupiza sont moitié moins cher en les prenant directement à la gare routière.
– Goûter au boeuf argentin grillé : Churrasqueria Moises, Corner Chichas & Avaroa, 50BOB /pers (Ils proposent aussi des almuerzo avec buffet de salades à 22BOB)

Tupizarandonnée à cheval à Tupizafaire du cheval à TupizaPorte du diable à TupizaTupizaCanyon TupizaFaire de l'equitation à Tupizafaire du cheval à Tupiza

Bolivie

Sud Lipez & Salar d’Uyuni

On a choisi de partir de Tupiza pour découvrir le Sud Lipez et le Salar d’Uyuni parce qu’on avait prévu de rejoindre Salta en Argentine juste après, et que par sa proximité avec la frontière Tupiza était de loin la meilleure option. Cerise sur le gâteau, les tours opérateurs de la ville seraient les plus réputés de Bolivie…
Après avoir fait le tour des agences c’est finalement l’agence La Torre qu’on a choisi : ils sont numero 1 sur Tripadvisor et sont aussi ceux qui nous ont proposé le meilleur tarif…
A 7h30 on prenait place dans le Land Rover qui allait nous trainer les fesses pendant 4 jours, on rencontrait alors Nelson notre chauffeur, Onti présenté comme étant la cuisinière (pour l’anecdote Onti est un jeune homme), et nos compagnons de route, un couple de français, Fabien et Clémence (Joe l’embrouille^^)!
Difficile et trop long à la fois de te raconter chaque détail de cette aventure alors on va essayer de te la faire courte…

On a rouler près de 1500 km sur des pistes qui ont donné bien du fil à retordre à l’estomac de Cé le 1er jour avant qu’elle ne s’approprie la place de co-pilote au côté de Nelson dès le lendemain.
Les 3 premiers jours on a découvert les richesses du Sud Lipez et tu peux nous croire elles sont nombreuses! Lagons multicolores, ensembles rocheux remarquables formés pour la plupart par le pluie, canyons, ruines, mines d’or et d’argent, geysers… C’est simple à chaque arrêt on en prenait plein la vue, surtout qu’on ne s’attendait absolument pas à voir tout cela (ne nous étant pas renseignées au préalable sur ce que proposait la région)
Si on a dormi dans des auberges plutôt simples les 2 premières nuit, la 3ème on a rejoint Morphée dans un bel hôtel de sel. Les nuits ont été plutôt froides mais pas autant qu’on avait bien voulu nous le faire croire (sauf peut être la 1ère ou j’ai bien cru ne pas me réveiller le lendemain tellement j’étais frigorifiée malgré mon tee-shirt thermique à manche longue, mon pull en pilou, mon duvet 3°C, mon duvet -20°C et 3 couverures, tu vois le truc quoi…)
Le 4ème jour a été consacré au Salar d’Uyuni et son île aux cactus millénaires. Passage obligé, dans le Salar on s’est prêtées à une séance photo des plus originales… (bon, nous on a eu quelques petites difficultés à se mettre d’accord…)
Pour finir… L’ombre au tableau, il en fallait bien une… On a failli étouffer Nelson, notre chauffeur qui était aussi notre guide… Mensonges, informations erronées (qui ne correspondaient jamais avec celles des autres guides), mauvaise humeur… C’est simple à la fin des 4 jours on ne pouvait plus le voir en peinture… Choisir La Torre oui, avec Nelson NON!!
En toute sincérité nous ne sommes pas prêtes d’oublier ces 4 jours d’aventure, ces deux belles rencontres, ces paysages époustouflants et ces franches parties de rigolades avec nos compagnons de route! (Clem, on en rigole encore quand on repense à tes talents de négociatrice et tes enquêtes rondement  menées ^^)

INFOS UTILES :

Tour réservé avec Torre Tour: Uyuni 4jours/3nuits : 1300BOL sac de couchage inclus (à négocier sinon compter 50BOB/pers en +)
Si on a été plutôt satisfaite de l’agence tu l’auras compris Nelson est à éviter (à moins qu’il n’ait changé de comportement entre temps…)
Il y a plusieurs check point payant dans le parc, emporter 211BOB /pers en cash

Sud LipezSud LipezSud LipezLaguna verdeLaguna coloradaLaguna coloradaSud LipezSud LipezSud LipezSud Lipez flamands rosesCimetière de trains UyuniSud LipezSud LipezSud Lipez ruinesSud LipezSud LipezSud LipezSud LipezSud LipezSud Lipez geysersSud Lipez geysersSud Lipez thermesSalar d'Uyuni cactusHotel de sel UyuniHotel de sel UyuniSalar d'UyuniSalar d'UyuniLever du soleil Uyuni

Bolivie

Bonus

Parce que le Salar d’Uyuni c’est aussi ça…

Salar d'UyuniSalar d'UyuniSalar d'UyuniSalar d'UyuniSalar d'UyuniSalar d'UyuniSalar d'Uyuni

ASTUCES & BONS PLANS

  • Ne pas réserver en avance sur internet les activités (comme le trip de 4 jours Sud Lipez + Uyuni ou les treks en Amazonie) car il est possible de négocier une fois sur place et les agences prennent souvent 10% de com en ligne)
  • Pour payer les activités les plus chères on te conseille de faire des retraits en cash directement aux comptoirs des banques (pas de frais de retrait, pas de frais de paiement CB…) même si l’attente peut être un peu longue. On a économisé environ 50€ en utilisant cette méthode!
  • Ne pas réserver les hôtels en ligne, ils coûtent souvent bien moins chers sur place…
  • Si tu souhaites te rendre à Rurrenabaque en avion, sache que les billets Amaszonas sont moins chers en les achetant dans une agence de voyage à la Paz, c’est incroyable mais bien vrai. (ils passent par une plateforme interne)

NEXT STOP… RDV AU CHILI !

Après avoir passé 3 semaines au Pérou et 1 mois en Bolivie, on a passé la frontière chilienne il y a quelques semaines… Tout ce qu’on peut te dire c’est qu’on a déjà un réel coup de coeur pour cette nouvelle destination, peut être la plus dingue et la plus belle de notre périple en Amérique du Sud…
Prêts à nous suivre au Chili!?

L’aventure en direct sur Facebook et Instagram

12 Commentaires

  1. Commentaire par Zybala

    Zybala Répodnre 3 octobre 2017 at 7 h 47 min

    Un vrai plaisir, toujours aussi bien écrit et les photos sont magnifiques, la vidéo également. Bravo les filles!

    • Commentaire par cherjournal

      cherjournal Répodnre 27 février 2018 at 23 h 39 min

      MERCIIII!!
      On vous fait de gros bisous!

  2. Commentaire par Lafay

    Lafay Répodnre 3 octobre 2017 at 13 h 48 min

    Coucou les filles je viens de lire avec intérêt et attention votre périple et vos récits j avais vraiment l impression d être à vos côtés.on en perd pas une seule miette c est vraiment génial. Un grand merci à vous deux je vous embrasse.

    • Commentaire par cherjournal

      cherjournal Répodnre 27 février 2018 at 23 h 38 min

      Merci, on espère que la suite te plaira autant alors!
      Gros bisous

  3. Commentaire par CM

    CM Répodnre 7 novembre 2017 at 3 h 26 min

    Coucou,
    Super blog et superbes infos 🙂 merci beaucoup, ca m’aide beaucoup à préparer mon voyage en Bolivie et j’ai encore plus hâte d’y aller !
    J’ai une question à propos des retraits aux comptoirs des banques, peut-on retirer à n’importe quelle banque ? Comment cela fonctionne-t-il ? Merci beaucoup !

    • Commentaire par cherjournal

      cherjournal Répodnre 27 février 2018 at 23 h 37 min

      Salut! En ce qui concerne les banques en Bolivie les retraits sont payants mais pas aux comptoirs.
      Généralement ça se passe ainsi : tu vas à la banque, tu prends un tickets, tu attends ton tour (ca peut être long), ensuite ils prélèvent directement sur ta carte le montant que tu souhaites retirer, ils t’envoient à un autre bureau où tu récupère ton argent en liquide. De mémoire il n’y avait pas de plafond maximum de retrait.
      Voilà voilà tu sais tout 😉

  4. Commentaire par jean-Yves

    jean-Yves Répodnre 2 février 2018 at 11 h 56 min

    Bonjour les filles ! ! ! on ne se connait pas… mais moi je connais Dominique… et c’est donc grace à elle que j’ai découvert votre périple. qui va sans doute nous servir cet automne puisque nous faisons un combiné Perou/bolivie pendant les vancances de la Toussaint avec des amies. en tout cas, je viens de lire l’intégralité de votre journal.. un truc de ouf qui me fait déjà partir… vivement la suite. enjoy…. la biz de la Drôme ! ! !

    • Commentaire par cherjournal

      cherjournal Répodnre 27 février 2018 at 23 h 24 min

      Merci Jean Yves, il nous reste plus qu’à vous souhaiter bon voyage alors!!! On espère que vous apprécierez autant que nous ces 2 belles destinations!
      Bizz

  5. Commentaire par Marion

    Marion Répodnre 13 mars 2018 at 12 h 43 min

    Bonjour. Je découvre votre site qui va nous aider pour notre périple en Bolivie au mois de juillet/août prochain ! Qu’est-ce que vous aviez comme duvet pour votre voyage ? On a peur d’être congelés sans arrêt ! Bonne continuation et merci de nous faire voyager avec vous.

    • Commentaire par cherjournal

      cherjournal Répodnre 13 mars 2018 at 21 h 15 min

      Merci de ton intérêt pour le blog Marion!
      Pour la Bolivie on opté pour le MILLET Dreamercomposite ld (température confort +6). Que ce soit au Pérou ou en Bolivie on s’en est servi toutes les nuits et on était trop bien, ni trop froid ni trop chaud. Après pour le Salar d’Uyuni on avait loué des sacs -20 directement à l’agence avec laquelle on est parti (enfin négocié 😉 )

  6. Commentaire par Nico

    Nico Répodnre 16 août 2018 at 10 h 35 min

    Salut !

    Moi rien de spécial à demander, juste vous dire que votre blog est génial 🙂
    J ai fait 2 mois en Bolivie en 2015 c’était vraiment génial et là je veux faire découvrir ce pays à mon meilleur ami d ici 1 an pendant 1 mois, alors votre article est une source d infos

    Merci beaucoup !

    • Commentaire par Céline & Charlène

      Céline & Charlène Répodnre 17 août 2018 at 0 h 54 min

      Merci Nico pour ce joli compliment!!! J’espère que ton meilleur pote kiffera autant la Bolivie que nous!! Mais… Difficile de ne pas être conquis par cette belle destination…
      Bon voyage à vous 2!

Poster une réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Allé en haut
Partages